Dans le milieu de la philosophie, un livre a fait sensation, en raison du caractère concret de son approche de l’écologie : paru en 2016, « Les diplomates », de Baptiste Morizot, ne parlait que de ça, de diplomatie, entre humains et loups en l’occurrence puisque leur retour en France entraîne des difficultés de cohabitation, protégés par la loi, mais haïs par bon nombre d’éleveurs. Comment, dès lors, faire respecter la loi sinon en s’appuyant sur l’intelligence des deux espèces – et d’un tiers à même de parler le langage des deux parties ?

Depuis, ce livre a fait parler de lui pour imaginer un nouveau pacte avec le vivant pariant sur notre capacité à trouver un langage commun avec les espèces dont la seule présence peut être facteur de nuisances pour les humains.

Cette formation vise à modéliser ce que l’on appellera une diplomatie du Vivant pour qu’elle devienne un outil au service de tous les aspirants « diplomates ». En effet, on peut souhaiter davantage de vie(s) sauvage(s) autour de nous et ne pas sous-estimer pour autant les difficultés de cohabitation avec celle(s)-ci. Tout jardinier amoureux de la biodiversité vous dira que les limaces sont sans doute nécessaires dans un écosystème sain, mais pas dans son potager. De même pour l’amoureux de la forêt et les tiques ; pour le botaniste et certaines plantes invasives…

En étant de plus en plus nombreux à nous mettre au service d’un dialogue entre nature et culture, entre sauvage et civilisation, alors aurons-nous une chance de voir s’épanouir et s’entre-tisser de multiples formes de vie en vue d’une cohabitation plus harmonieuse et conciliant les intérêts de tous.

Durée : 14h

Pré-requis : avoir un fort intérêt pour le réensauvagement et l’éthologie.

Objectifs :

  • Comprendre la notion de diplomatie entre espèces
  • Regarder la santé environnementale sous l’angle d’une éthique des relations
  • Être capable de modéliser des cohabitations en identifiant les conflits potentiels et en esquissant des solutions diplomatiques

Modalités pédagogiques :

  • Apports de connaissances
  • Exercices pratiques
  • Mises en situation

Modalités de validation :

  • Assiduité
  • Réalisation d’un exercice de résolution de conflit inter-espèces
  • Certificat remis en fin de formation

PROGRAMME :

JOUR 1

MATIN :

  • La diplomatie inter-espèces : l’histoire d’une notion (d)étonnante
  • Enjeux et principes de la diplomatie du Vivant
  • Panel d’exemples concrets

APRÈS-MIDI :

  • Un diagnostic : la crise environnementale est une crise de la sensibilité écologique
  • Une base de savoir : l’éthologie
  • Un terrain d’entraînement : les humains et leurs affects

JOUR 2

MATIN :

  • Partager un territoire tout en respectant nos besoins respectifs
  • Cartographier les relations de pouvoir
  • Quelle éthique pour un nouveau pacte avec le vivant? Savoir se situer entre approches spécistes, antispécistes, biocentrées, écocentrées…

APRÈS-MIDI :

  • Exercices de problèmes diplomatiques à résoudre
  • Perspectives pour faire vivre la diplomatie du Vivant

Le coût de ces deux journées de formation est de 180 euros par personne en distanciel. Le matériel pédagogique présenté vous sera fourni à l’issue de cette formation.

Nous restons bien sûr à votre disposition si vous avez la moindre question, en écrivant à contact@lavoiesauvage.fr

Les prochaines formations prévues sur ce thème :

17 – 20Sep2022

Initiation à la survie douce pour des immersions nature prolongées

Venez accroître votre connaissance de la nature et développer vos compétences d’autonomie lors d’un séjour en immersion en forêt.

Puy-de-Dôme

En savoir plus…

01 – 04Oct2022

Shinrin-yoku : bains de forêt et pratiques de reconnexion sensorielle à la nature

Parce que retrouver notre bien-être passe par une redéfinition de ce pour quoi nos corps sont faits et un retour à nos sens pour mieux habiter le monde, cette formation vise à offrir, à toute personne désireuse d’élargir ses pratiques professionnelles au service de ses bénéficiaires, un outil de médiation nature original : les fondamentaux de cette pratique japonaise de sylvothérapie qu’est le shinrin-yoku, ainsi qu’une multitude d’exercices de reconnexion sensorielle à la nature. Venez profiter, et faire profiter, d’un retour au corps et des bienfaits de la forêt pour habiter l’instant.

Puy-de-Dôme

En savoir plus…

12 – 15Nov2022

Shinrin-yoku : bains de forêt et pratiques de reconnexion sensorielle à la nature

Parce que retrouver notre bien-être passe par une redéfinition de ce pour quoi nos corps sont faits et un retour à nos sens pour mieux habiter le monde, cette formation vise à offrir, à toute personne désireuse d’élargir ses pratiques professionnelles au service de ses bénéficiaires, un outil de médiation nature original : les fondamentaux de cette pratique japonaise de sylvothérapie qu’est le shinrin-yoku, ainsi qu’une multitude d’exercices de reconnexion sensorielle à la nature. Venez profiter, et faire profiter, d’un retour au corps et des bienfaits de la forêt pour habiter l’instant.

Puy-de-Dôme

En savoir plus…